RGPD glagla…

Vous avez bien sûr entendu parler de ce sigle, et surtout par démarchage téléphonique… Si les pouvoirs publics ne s’attardent pas trop sur les infirmières et la reconnaissance de leurs compétences (sic), les escrocs eux ont bien compris que 130000 professionnels à berner, ça fait un sacré pactole. On vous a proposé par bien des biais de protéger vos données pour la modique somme de 25 euros par mois… c’est une arnaque. Vous n’avez absolument pas besoin de cela.

Le RGPD, le Règlement Général de la Protection des Données, ce sont des règles à suivre, des recommandations et une façon de se positionner dans la protection des données sensibles que vous possédez sur vos patients. Vous avez tout un tas de données : si si, (infos administratives, n°sécu, pathologies, ordonnances…) qu’il faut PROTEGER.

Donc voici les règles de base (le matériel requis : disques durs externes, mots de passes, armoires fermant à clé au cabinet, broyeur de papier, chemises et sous-chemises) :

  1. Pour ce qui est du format papier, les dossiers de soins, les dossiers de plaies, ils seront conservés au cabinet pendant 30 ans dans une armoire fermée à clé. Ils seront détruits dans un broyeur.
  2. Les ordonnances sont envoyées via SCOR, vous devez les conserver 6 mois, destruction broyeur de papier.
  3. Verrouillez votre ordinateur par un mot de passe.
  4. Ne laissez aucune session ouverte de votre logiciel de gestion, sauvegardez et clôturez après avoir terminé.
  5. Remplissez ce formulaire et conservez le (PJ1), il vous aidera à y voir plus clair et à réfléchir sur ce que vous avez en votre possession, ce que vous devez conserver ou non, et vous permettra d’être en conformité avec la réglementation.
    Voici un exemple
  6. Affichez ce courrier dans votre salle d’attente pour rassurer les patients sur leurs données sensibles (affichette).

Vous l’avez compris, nous avons des responsabilités, bien au delà du soin, car nous possédons des données ne nous appartenant pas. Cette responsabilité est de protéger les patients dans une dimension plus virtuelle.

Nous ne sommes pas là pour vous ajouter un fardeau mais juste pour vous faire réfléchir et apporter des solutions à cette protection de données.

Soyez rassurés, tous les professionnels de santé sont soumis aux mêmes lois et recommandations.

Alors à vos mots de passes, petits classeurs et grandes chemises, un peu de tri et de grand ménage ne fait jamais de mal ! C’est pas le printemps, mais il fait beau !

Vous pouvez me contacter directement sur mon blog: blog de Cécile
Ou me laisser un commentaire sur cette page:

Une pensée sur “RGPD glagla…”

  1. bonjour merci pour les infos
    2 ?
    Les docs doivent ils être obligatoirement conservés au cabinet?CAR JE LES CONSERVE POUR LA PLUPART CHEZ MOI VU QUE JE TRAVAILLE DE CHEZ MOI,,,?
    le formulaire que vous donnez :je n’y comprends rien!!!
    cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *