J’ai testé pour vous : la formation en e-learning.

Et plus particulièrement : le PRADO-Plateforme Santé Académie (https://www.santeacademie.com/formations/prado-bpco-et-ic)

Etre compétent & bienveillant, c’est aider les patients à mieux vivre.

         Cela fait quelques temps désormais que les organismes de formation nous proposent des formations non-présentielles, les e-learning, en DPC pour la plupart.

        Il est évident que de se déplacer pour une formation, rencontrer de nouvelles personnes, être moins isolé(e) dans son exercice professionnel, s’ouvrir aux autres, échanger sur sa pratique … sont des avantages incontestables de la formation présentielle …

        Mais … j’avoue qu’après les événements de ce début d’année 2020, prendre du temps pour soi et sa famille est devenu une plus grande priorité que de se déplacer, modifier les agendas des collègues et trouver la remplaçante pour le 34 Juillet qui va bien …

Autre gros avantage de ces formations e-learning, vous et vos collègues du cabinet pouvez suivre la même !! Car je pense que, comme moi, lorsque vous sortez de formation, vous êtes regonflé(e) à bloc et capable de soulever des montagnes pour changer les organisations, prises en charge de patients, les plaies diabétiques qui traînent depuis 9 ans … Votre énergie est vite repoussée par des collègues qui n’ont pas suivi la même formation que vous et qui n’ont pas votre enthousiasme post apprentissage … Avec le e-learning, si tout le monde s’y met en même temps, à son rythme, vous serez une équipe soudée, avec des échanges professionnels riches sur vos prises en charge, et une vraie réflexion commune sur votre patientèle !

J’ai donc voulu tenter l’expérience avec ma collègue : le e-learning chez Santé Académie afin d’honorer une partie de mon DPC annuel …

Le déroulement de l’inscription à une session de e-learning :

Rien de plus simple, en 3 clics vous êtes inscrit(e) à la formation après s’être connecté(e) sur le site de l’organisme et Ogdpc.

Vous recevez un mail de confirmation d’inscription aux dates choisies (temps pour effectuer la formation : 1 mois).

Le jour où la session est active, vous recevez un mail.

A la fin du temps imparti, et si vous avez visionné et validé tous les modules, un mail avec une attestation de formation vous est envoyé.

Matériel :

Ordinateur portable ou non, tablette, smartphone.

Connexion haut débit.

Vous pouvez arrêter la formation et la reprendre où vous en étiez comme bon vous semble, et tout cela pendant le temps donné.

Pendant la formation :

Alternance instructive de contenus divers : vidéos du formateur, quizz, documents téléchargeables …

Les quizz en début et fin de chaque module permettent de voir si vous avez bien intégré les informations.

On ne s’ennuie pas, car les thèmes et les vidéos sont vivants, la formatrice pleine d’entrain, de conseils, de petites infos et elle est disponible en ligne si vous avez des questions, avec un système de tchat intégré.

En ce qui concerne la formation PRADO en elle-même :

PRADO = PRogramme de retour A DOmicile.

         La cotation de l’acte PRADO AMI5,8 est soumise à la bonne validation de la formation, càd qu’en cas de contrôle par la CPAM, vous devez prouver que vous avez assisté à la Formation Prado.

         Concrètement, les conseils éducatifs que vous pratiquerez aux patients sont ceux que vous donnez quotidiennement auprès de votre patientèle, mais il existe un outil de travail spécifique, un protocole et un cadre bien distinct avec le Prado.

C’est un dispositif mis en place par l’UNCAM. (Dans certaines régions le Prado n’est pas actif).

Il permet une prise en charge des patients atteints de BPCO et d’insuffisance cardiaque-IC, par des professionnels de santé pendant un temps donné. Ces pathologies sont graves, le pronostic vital est engagé et les hospitalisations trop nombreuses dans notre société. Les professionnels de santé vont tout mettre en œuvre afin d’éviter les aggravations et exacerbations de la maladie, permettre un maintien à domicile et une qualité de vie optimum, dépister les complications, ils assureront l’éducation et l’autonomie des patients.

Le principe : Le patient est acteur de sa santé. C’est lui le centre du projet. Il est d’ailleurs garant de son carnet de suivi.

Une équipe hospitalière décide d’inclure un patient en Prado, un CAM-conseiller de l’assurance maladie va faire entrer le patient dans le protocole et l’informer, à son chevet, des tenants et aboutissants ; c’est lui qui organise l’équipe pluridisciplinaire auprès du patient = MT, cardiologue , idel, kiné, auxiliaires de vie…

Organisation :

Visites hebdomadaires pendant minimum 2 mois, soit 8 séances, par l’IDE/kiné. Il est conseillé d’aller voir le patient en retour à domicile dans les 24h afin de faire un point de suite avec lui.

Après un bilan des 2 mois, le processus peut être reconduit de 2 mois (15 séances max) puis de 4 mois pour les IC.

Chez L’IC, il faudra savoir reconnaître les signes = essoufflement, fatigue, odèmes, prise de poids, et les traitements (diurétiques, IEC, bêtabloquants) ainsi que les surveillances associées (BS…) ; puis la dose maximale de sel par jour.

Matériel :

Tensiomètre manuel, saturomètre, pèse personne. Mais surtout : la clinique…

Le patient doit se peser tous les jours. Les informations à lui délivrer sont à adapter en fonction de l’âge, des capacités physiques et cognitives de chacun.

Chez le BPCO, il faudra savoir en reconnaître les signes : toux, essoufflement, bronchites chroniques, les 4 stades décrits par la spirométrie, la saturation en AA et sous O2, la Fréquence Respiratoire ; les patients BPCO sont très souvent essoufflés, dénutris, angoissés, en manque d’activité physique… attention aux signes d’alertes tels que l’hypertermie.

Matériel :

Tensiomètre manuel, thermomètre et clinique …

Les seuls traitements sont l’oxygénothérapie, VNI et les bronchodilatateurs (bêta 2 stimulants, anticholinergiques et corticoïdes).

Dans les deux cas, il faut pouvoir transmettre les informations aux autres professionnels à l’aide d’une messagerie sécurisée (type MSsanté), être concis(e), précis(e) et professionnel(le). Le Prado est une réelle avancée pour les IDE qui sont reconnu(e)s pour leurs compétences en éducation thérapeutique auprès des patients, il est donc très important de tracer les informations et de prouver que nous sommes capables de reconnaître des signes d’alertes, d’informer et d’éduquer les patients en fonction de leurs acquis et capacités intellectuelles, de leur donner des objectifs.

Le carnet de suivi, qui doit rester chez le patient, car c’est son outil de travail, dans les deux cas, est fonctionnel, avec des détails et des conseils avisés, pertinents : pathologie et traitement, règles hygiéno-ditététiques, adaptation-exercices physiques, signes de surveillances et signes d’alertes.

La Prescription pour l’IDEL est spécifique, elle doit comporter les mentions « dans le cadre du Prado », la durée , « à domicile », « éducation du patient et de son entourage », ALD (cf ci joint).

La cotation :

AMI5,8 pour chaque passage ; la seule dérogation de l’article 11B est avec une séance de soins infirmiers AIS3.

Le cadre légal :

Décret de compétences, JO 26/07/2018, chapitre 2 article 5, soins spécialisés :

Ces séances s’inscrivent dans un programme de suivi infirmier en complément du suivi médical après sortie des patients hospitalisés pour décompensation d’une insuffisance cardiaque ou d’une exacerbation de BPCO. Il est réalisé selon le protocole thérapeutique et de surveillance contenu dans le document de sortie adressé au médecin traitant et aux professionnels de santé désignés par le patient.

Selon le protocole thérapeutique et de surveillance, la séance comprend :

–  l’éducation du patient et/ou de son entourage ;

–  la vérification de l’observance des traitements médicamenteux et des mesures hygiéno-diététiques dans la vie quotidienne ainsi que l’adhésion du patient aux traitements ;

–  la surveillance des effets des traitements, de leur tolérance et de leurs effets indésirables ;

–  la vérification de la bonne utilisation des dispositifs d’automesure tensionnelle et de l’oxygénothérapie éventuellement ;

–  le contrôle des constantes cliniques (poids, œdèmes, pression artérielle, fréquence cardiaque, fréquence respiratoire, cyanose, sueurs, dyspnée…) et de l’état général ;

–  la participation au dépistage des complications de la maladie et des traitements.

La séance inclut :

–  la tenue d’une fiche de surveillance ;

–  la transmission des informations au médecin traitant dans les 48 heures par voie électronique sécurisée.

Facturation :

Le programme du suivi infirmier comprend une visite hebdomadaire pendant au moins deux mois avec une première visite dans les 7 jours après la sortie. Le rythme peut être adapté en fonction du protocole.

La durée de prise en charge est de 4 à 6 mois pour l’insuffisance cardiaque et jusqu’à 6 mois pour les formes sévères de bronchopathie chronique obstructive (stade II et suivants).

La facturation de cet acte est conditionnée à la formation des IDE à ce suivi post hospitalisation.

Le nombre maximum de séances est de 15.

Des majorations de nuit ou de jours fériés, ne peuvent pas être cotées à l’occasion de cet acte.

La cotation de cet acte ne se cumule pas avec une séance hebdomadaire de surveillance clinique infirmière et de prévention prévue au titre XVI, chapitre 1, article 11, ni avec une séance hebdomadaire de surveillance clinique et de prévention pour un patient insulino traité de plus de 75 ans prévue au titre XVI, chapitre 2, article 5 bis.

Autres sujets et autres formations sur : https://www.santeacademie.com/formations-en-ligne

Où vous retrouverez également nos copines Géraldine et Brigitte d’Enzym Formation !

Alors n’hésitez plus, ouvrez vos chakras et FORMEZ VOUS !

Ma prochaine formation e-learning portera sur le diabète de type 2, et vous ?

Chez Infimax aussi on vous forme ! Nos conseillers et techniciens vous proposent des télé-démonstrations et formations à distance ! Pour en savoir plus et découvrir nos offres, rendez-vous sur le Infimax.fr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *