Facturation : piqûre de rappel … non pas la grippe … la NGAP !!

A 1 mois de la première étape de mise en place des nouveautés de la NGAP apportées par l’avenant 6 (cf article), il me semblait indispensable de vous faire une petite piqûre de rappel.

À compter du 01/12/2019 voici les nouveautés que vous devrez prendre en compte pour votre facturation, histoire de bien alourdir votre quotidien qui n’était pas assez rempli jusque là…

[ 1 ] Gestion des traitements oraux pour les patients atteints de troubles cognitifs: AMI 1 (décote art 11b.)

[ 2 ] Les bilans sanguins seront facturables à taux plein avec les AIS (et futurs forfaits liés au BSI) ainsi qu’avec les AMI.

[ 3 ] La MAU sera désormais applicable à tous les actes inférieurs ou égaux à AMI 1,5

Cela ne suffit pas, alors il a été prévu que dès le retour des fêtes de fin d’année, le matin du 01/01/2020, la tête bien au clair je n’en doute pas, vous devrez apprendre par cœur le premier gros chapitre des nouveautés…. AÏE

IDEL avenant 6 facturation complexe

[ 4 ] Majoration pour les enfants de moins de 7 ans, nouveau code: MIE (3,15€ cumulable avec MAU et MCI)

[ 5 ] Des nouveaux pansements (trachéo, changement de canule, abdominoplastie, stripping, stomie, chir mammaire): AMI 3

[ 6 ] Vous pourrez (DEVREZ) effectuer un bilan initial pour les pansements lourds et complexes: AMI 11 (cette cotation inclut le pansement effectué lors de cette séance, pas de MCI avec cet acte) attention vous allez gagner 1 AMI 11, mais il faudra bel et bien faire un vrai bilan, qui justifiera les AMI 4 de la prise en charge…. Et ne comptez pas continuer à facturer des pansements AMI 4 sans avoir effectué au préalable ce bilan…

[ 7 ] Le BSI fait son apparition pour vos patients de plus de 90 ans (rdv sur votre espace ameli)

[ 8 ] Les forfaits BSA, BSB et BSC , forfaits journaliers, vont remplacer les AIS pour les patients de plus de 90 ans et seront imposés en fonction du BSI rempli

[ 9 ] Les bilans sanguins effectués en même temps qu’un forfait (AIS ou BS) se coteront AMX 1.5 (à taux plein)

[ 10 ] Vous gagnerez 1€ par DMP créé

[ 11 ] La télé-consultation entre en scène avec des forfaits de 10, 12 et 15€

Tout cela commence à devenir réellement compliqué et ce n’est que le début d’un programme qui va s’étaler jusqu’en Janvier 2023. Notre NGAP était déjà une belle usine à gaz, coter correctement va demander encore plus de vigilance, et plus de temps.

Et vous, vous sentez-vous à l’aise avec toutes ces nouveautés ? Avez-vous encore du temps supplémentaire à consacrer à votre facturation ?

J’aime mon métier, mais j’aimerais passer plus de temps à soigner qu’à gérer le coté administratif toujours plus lourd et chronophage !

Vous pouvez me contacter directement sur mon blog: blog_cedric
Ou me laisser un commentaire sur cette page:

4 réponses sur “Facturation : piqûre de rappel … non pas la grippe … la NGAP !!”

  1. C’est bien de parler de toutes ces cotations mais perso je m’y perds….par contre a aucun moment nos tetes pensanteB (ne parlons meme pas de nos syndicats!!!!)ne parlent de la revalorisation du forfait deplacement 2.50 eur !! depuis combien de temps? Avec l’augmentation du carburant,on va finir par faire la tournee a cheval!!!

  2. Moi je pense à demain parceque si je m’arrête pour maladie ou parce que c’est le moment de la retraite les caisses que je fournis amplement ne seront pas là pour assurer mon devenir.

  3. Bonjour, j’aime beaucoup mon métier, j’ai une patientèle agréable qui s’inquiète pour moi quand je suis fatiguée ou quand je me suis retrouvée seul pendant des mois à travailler suite au départ de ma collègue . Je ne souhaite pas retourner à l’hôpital mais tous ces bâtons que l’on nous met à travers de notre chemin fait que je vais prendre la décision d’arrêter et faire une reconversion. Nous sommes mal traité par ce gouvernement qui fait tout pour supprimer notre profession .Il faudrait une grande mobilisation dans les rues pour dire stop .

  4. C’est vrai, ne parlons pas de nos syndicats et de ceux qui s’y décarcassent bénévolement sur leur temps de travail ou de loisir et n’essuient que des critiques de la part des nouvelles générations d’idels qui n’y connaissent rien mais récoltent le fruit de leur temps passé dans des négociations interminables et pénibles. N’en parlons donc pas et encore moins des Yacca et des fauquons qui bien souvent en sont des vrais.
    Bien confraternellement à tous mes collègues adhérents de quelque syndicat que ce soit.
    E.C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *