Le salaire en libéral ?

AÏE !!! Mais arrêtez de me parler de SALAIRE lorsque vous projetez de vous installer en libéral, ou pire après quelques années d’exercice !!

Revenons sur les fondamentaux pour savoir de quoi on parle :

  • salaire : le salaire est le paiement du travail convenu entre un salarié et son employeur (source Insee) ;
  • revenu d’activité : un revenu d’activité est la rémunération perçue par un individu en échange de l’activité qu’il exerce à titre personnel (source Wikipédia).

Lorsque vous travaillez en libéral vous êtes un travailleur indépendant, vous n’avez pas d’employeur, vous êtes ce qu’on appelle un TNS. Le TNS est un Travailleur Non Salarié. Par conséquent, vous percevez un revenu d’activité, et non un salaire.

Ça à l’air (Oh le jeu de mots ;-)) de rien comme ça, mais ce n’est pas du tout la même chose …

Un salaire, par exemple, vous donne le droit à des allocations chômage si vous vous retrouvez sans emploi. En libéral vous n’aurez pas cet avantage : vous arrêtez votre activité ? Peau de banane, walou, nada, niet, vous aurez juste le droit à un mouchoir pour pleurer.

Un salaire vous donne le droit à une prise en charge de votre arrêt de travail avec peu de jours carence. En libéral, votre protecteur (la CARPIMKO) ne vous versera des indemnités journalières qu’à partir du 4ème mois d’arrêt !!! Les 3 premiers mois, comptez sur vos économies ou sur prévoyance privée si vous êtes en arrêt maladie.

Un salaire donne droit à d’autres avantages, comme le supplément familial de traitement pour vos enfants (dans le public) ou encore à une retraite que vous pourrez prendre à taux plein 5 ans avant vos confrères libéraux (oui, tout le monde le sait, IDEL c’est un métier reposant, nous pouvons envisager de travailler jusqu’à 67 ans sans problème !).

Oui alors c’est bien beau tout ça Cédric, mais comment ça fonctionne pour un(e) infirmier(e) libéral(e), qu’est ce qu’on a comme revenu, comment on le calcule ?

Une réponse : en libéral, rien n’est certain. Aujourd’hui vous pouvez faire un bon mois, le mois d’après ça peut être la cata (décès en série, installation d’un cabinet à coté de chez vous…). Travailler en libéral nécessite d’être toujours actif, et de se projeter sur l’année, de ne pas se reposer sur ses lauriers et de ne pas flamber sa monnaie. Avant de vous parler des revenus libéraux, retenez une chose : SOYEZ PREVOYANTS. Il est d’usage de dire qu’il faut garder 50% de ce que l’on gagne sur le compte professionnel, c’est un peu exagéré si on se réfère aux charges réelles des IDEL. Cependant, c’est un conseil que je donne aussi. Je suis en moyenne à 36% de charges professionnelles (toutes dépenses pro confondues), mais lorsque vous aurez fait une bonne année, l’URSSAF et la CARPIMKO vous demanderont leur part l’année suivante et vous serez content d’avoir gardé vos 50%.

Bon alors, soyons clair : il y a quand même des avantages à s’installer en libéral ! Tout d’abord plus de hiérarchie, de pression des supérieurs, vous devenez IN-DÉ-PEN-DANT et ça c’est vraiment chouette ! Après 16 années de libéral, je n’imagine pas une seconde retourner dans un service.

Dans l’ordre comment ça se passe ?

Vous faites des soins

Vous encaissez.

Vous avez désormais votre premier CA (chiffre d’affaire).

Les premières charges tombent, certaines mensuellement, d’autres ponctuellement.

Par exemple, vous allez devoir payer l’URSSAF et la CARPIMKO, la maintenance de votre logiciel, la location de votre TLA (lecteur de carte vitale), le CET (ancienne taxe pro)… Mais vous pourrez aussi déduire (dans certaines conditions) votre mutuelle et celle de vos enfants, une prévoyance privée pour vos arrêts maladie, un épargne retraite (dans certaines conditions), votre forfait téléphonique, l’achat d’un téléphone, d’un ordinateur, d’une cafetière (pour le cabinet hein !?), le forfait internet, etc etc…(tout ce qui a un rapport avec votre activité).

Les plus pressés d’entre vous me diront :  bon facile on enlève les charge du CA et on obtient notre revenu… Je vous ai vu venir les petits malins 🙂

OUI mais NON : pour le moment versez vous 50% de ce que vous avez encaissé sur le compte pro vers votre compte personnel, vous n’avez pas encore une idée précise de vos revenus.

Ce n’est qu’après le 31/12 que vous (si vous faites vous même votre compta) ou votre expert comptable allez pouvoir calculer votre REVENU D’ACTIVITÉ, qui correspondra à votre revenu imposable. Vous allez donc reprendre l’ensemble de vos encaissements de l’année, déduire toutes vos charges (attention, certaines ne sont pas totalement déductibles, comme une part de CSG par exemple) et vous obtiendrez le sésame, le chiffre tant attendu toute l’année.

Oui mais combien je vais gagner en libéral ?

Il serait vraiment malhonnête de vous donner une réponse précise, car tout dépend du volume d’actes que vous allez réaliser, du nombre de jours que vous travaillerez, de vos charges, etc…

Selon le rapport de la Cour des Comptes, le revenu  moyen des IDEL en 2012 était de 51150€ (source: https://www.senat.fr/rap/r13-699/r13-6991.pdf ).

Attention, il existe cependant de très grandes disparités entre IDEL : certaines travaillent quelques jours par mois, d’autre 10 à 15 jours, mais certaines travaillent pratiquement 30 jours par mois. Vos revenus varieront en fonction de votre nombre de jours sur le terrain (non non je vous jure, tout le travail administratif ce n’est pas payé).

vous pourrez en apprendre plus sur les CA des IDEL, et les caractéristiques du travail  libéral en lisant l’étude réalisée par mes-debuts-idel.fr en 2018 auprès de 750 IDEL. ( http://www.logicmax.com/telechargements/welcome-pack/ETUDE-idel-2019-(version-sept-2019).pdf )

Attention, en libéral vous gagnerez surement plus qu’en étant salarié, mais si vous calculez votre taux horaire, vous allez prendre peur (les femmes de ménage indépendantes en CESU gagnent mieux que nous !!). En gros, c’est comme disait l’autre : travaillez plus pour gagner plus… En libéral, il ne faut pas compter ses heures. Je travaille 15 jours par mois, mais je fais largement plus d’heures qu’un temps plein à l’hôpital….

Mais quel bonheur d’être libre !

Vous pouvez me contacter directement sur mon blog: blog_cedric
Ou me laisser un commentaire sur cette page:

19 réponses sur “Le salaire en libéral ?”

  1. Le libéral c’est le miroir aux alouettes. Du fric qui rentre et au final rien dans la poche. J’ai commencé le lib en 1980 , c’était très correct. 20 années à fond , le pognon qui rentrait , à un certain moment de ma vie me suis dis (en 1998) qu’on se faisait entuber déjà. J’ai fait d’autres taf bien plus intéressants et depuis toutes ces années je parcours le monde , actuellement IDE scolaire au Cambodge. Très belle vie et courage à vous.
    Je viens de lire aussi » le libéral permet de travailler de la façon dont on le souhaite »
    Pas souvent en fait

  2. Pour ceux qui ont déjà été concernés et qui se sont frottés à l’éléphant : nous sommes indubitablement et sans aucun doute possible , salariés de la sécu .
    Et sans aucun des avantages inhérent au statut .

  3. bonjour

    Il ne faut pas tout confondre.Le libérale permet de travailler de la façon dont on le souhaite.
    Si vous êtes dans un cabinet qui tourne a peu près , 15 jours par mois travaillés suffisent pour avoir un salaire confortable. Personnellement je travail une semaine sur deux et malgré que je fasse énormément d’heure sur une semaine, derrière une semaine de vacances m’attendent!
    La liberté , l ‘indépendance sont là, et pour toute personne qui goutte au libérale, impossible de retourner en service de soin après cela.
    La travail est bien plus intéressant et captivant, votre vie plus épanouie.
    Positive attitude!!!

  4. bonjour Cédric
    mon SCP s achemine vers une dissolution et liquidation , je vais continuer à prendre en charge des patients avec une nouveau local et recruter une IDE qui puisse m’assister.
    mes associés s occupaient de tout ce qui était prise en charge médicale ,de la facturation électronique ainsi que des relations avec les caisses ……
    comment je dois procéder quand je serais toute seule?
    dois je prendre RV avec les caisses ? quel logiciel acheter comment me former ….ext
    j’avoue qu’il me faut de l’aide pour avancer;
    je vous envoie mon mail:
    le.henaffjanie@gmail.com.
    merci Cédric.bonne journée journée cordialement.

    1. Bonjour

      il me semble que vous avez beaucoup de questions et je pense que le mieux est de venir échanger avec nous sur le forum https://www.l-idel.fr/forum/ , l’inscription est gratuite, vous trouverez tout ce qu’il faut savoir sur la profession, et poser vos questions aux autres IDEL du forum.
      En ce qui concerne le logiciel, je vous conseille d’utiliser un outil que vous maitrisez déjà, sinon vous pouvez prendre Infimax qui a un très bon rapport qualité prix.
      Je l’utilise depuis 11 ans, auparavant j’en est utilisé 2 autres dont j’ai été totalement insatisfait, mais ça on peut en reparler sur le forum.

      bon courage à vous
      Cédric

  5. Juste pour vous dire que la CARPIMKO prend beaucoup d’argent quand nous sommes en activité libérale mais à la retraite nous sommes bien pauvres.
    Cet organisme est difficile à joindre nous renseigne très mal .
    Libérale 33 ans et aujourd’hui je dois travailler pour avoir une retraite correcte.
    Personne ne dénonce . J’ai cotisé à minima puisque j’élevais mes enfants… aujourd’hui 1033. euros … à oui un appartement comme bien immobilier..
    j’ai 66 ans et je continue à bosser. C’est beau ce métier d’IDE !!!!

  6. Bonjour,
    Je suis depuis très longtemps votre site et je le trouve très bien fait.
    Pour ma part je suis spécialisée en protection sociale et tout particulièrement auprès des infirmières et infirmiers libéraux.
    Je vous invite à m’envoyer par mail vos questions auxquels je répondrai avec grand plaisir si besoin vous rencontrer.
    Bonne journée bien cordialement Myriam SEDDIKI

  7. Bonsoir
    Je rajouterai le prix de l essence ou du gasoil qui est un poste important chez les libéraux là cotisations ordinal la cfe les différents impôts du local et oui cela fait plus de 50% aujourd’hui
    Donc ramenez au temps de travail le taux horaire est inférieur au smic
    Le libéral ne paye plus c est plus une façon de vivre notre métier que financier

    Merci

  8. bonjour Cédric
    je crois que la présentation de tes charges,tout cumulé c’est à dire frais de fonctionnement et charges sociales est totalement fausse,revois tes calculs ,en prenant tout en compte car il manque des postes de dépenses,oubli ou erreur volontaire. aujourd’hui c’est pas 50% qui partent TOUS LES MOIS mais plutôt 60%.
    c’est pas bien de faire croire au père noël

  9. Françoise demandait à quoi il fallait s’attendre de pension de retraite avec la Carpinko . J’ai travaillé 31 ans en libéral , et je perçois : en 2019 , 1280.17 Euros se répartissant en ; régime de base 664.48 , régime complémentaire 505.81 et ASV 167.40 ( avantage social vieillesse des auxiliaires médicaux ) et CSG de 50.83 et CRDS de 6.69 en moins , bien sûr . Donc pension de retraite de 1280.17 en 2019 et je viens de recevoir l’avis pour 2020 …. 1247.51 avec une CSG qui passe à 88.91 et une nouvelle taxe CASA de 4.04 . Donc moins 32.66 par mois , ce qui fait moins 391.92 sur l’année . Et cela , je n’ai pu le toucher du doigt que lorsque j’ai perçu ma pension de retraite ; avant , impossible de savoir auprès de la Carpinko . Et franchement la retraite c’est bien …. mais j’ai travaillé jusqu’à 65 ans .

    1. Non, non: mon tableau n’est qu’un exemple. D’ailleurs personnellement j’utilise le barème KM depuis quelques années, finalement plus interessant pour moi (et pour une grosse majorité d’IDEL). 😉

  10. et combien d’euros mensuels peut on espérer de la carpinko pour ces 2900 euros de revenu net après 25ans d’activité par exemple?
    Bizarrement j’ai l’impression que c’est tabou ou bien toujours très vague les réponses que l’on obtient de nos confrères.
    Les assureurs parlent de 30/100 c’est à dire 2030euros?Mais eux ont un produit à vendre…Y a t il bien des barèmes à consulter?avez vous la réponse?
    Ca intéresserait plus d’un de vos lecteurs!
    et merci pour vos chroniques toujours riche d’intérêt

    1. Bonjour Françoise,

      Attention dans l’exemple sur mon article, les 2900€ ne sont qu’une provision mensuelle et non le réel revenu net imposable.
      Pour calculer votre retraite vous pouvez vous connecter sur http://www.info-retraite.fr, vous retrouverez toutes les informations sur votre parcours professionnel, vous pourrez demander un relever de situation et vous pourrez effectuer une simulation prenant en compte l’ensemble des caisses auprès des quelles vous avez cotisé grace au simulateur M@rel.
      Pour avoir une idée précise de votre retraite CARPIMKO (hors réforme), il faut aller sur le site carpimko.com dans votre espace personnel. Il faut ensuite cliquer sur « Obtenir mon Relevé Individuel de Situation et effectuer une Estimation à partir des informations CARPIMKO », les simulations se trouvent en bas de page.

      bonnes fêtes de fin d’année!:-)

      Cédric

  11. autre point , comme dans une vie de couple , ce n’est pas le mariage qui coûte cher , c’est le divorce. 2 ans à payer après arrêt activité voire ….. tribunal en 2018 avec notre chère carpimko pour un arriéré de ……1998. Ahaha. Bon courage à toutes et tous.

  12. Effectivement bien résumé. Après 35 ans de lib , mon plus grand regret est d’avoir fait du libéral. Et encore j’ai commencé les belles années. L’heure de la retraite est proche , 3 ans , la forme est là aussi mais la retraite carpimko se rétrécie comme peau de chagrin …..ah cette fameuse compensation inter pro…..bon , ceci étant la vie est super , j’en ai bien profité , les jeunes idel sont plus mal lotis. Pour tout dire , je suis en poste à l’étranger comme infirmier scolaire et je n’ai jamais été aussi « riche » ……et moins emmerdé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *